Gare au Grand Chauve!

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Droit au logement opposable: perlimpinpin inside

J'en ai déjà parlé un peu dans un billet précédent mais il y a du nouveau et le sujet est tout de même grave.

Frédéric Rolin s'est procuré l'avant projet de loi (tombé du camion, pas lu mais à priori c'est technique), l'a analysé (lu en diagonale, long mais compréhensible) et en tire des conclusions.

Si vous ne devez lire qu'une chose lisez le dernier lien c'est bref et édifiant.

Pour faire encore plus bref ce texte est une arnaque pure et simple qui propose le contraindre les collectivités à se payer des amendes à elles même au terme d'un parcours juridique long, semé d'embûches et de portes de sorties pour au final déboucher sur les solutions actuellement en place.

Cette loi ne change strictement rien, on espère calmer les gens avec un écran de fumée.

Autres lectures intéressantes:
Le droit opposable au logement : La poudre aux yeux les fait pleurer chez Jules de Diner's room - qui complète l'analyse de M. Rolin

Droit au logement opposable : les blogs de juristes sceptiques sur le site Le Monde qui rend un homage indirect aux blogs sans se mouiller (le titre de l'article n'est pas "les blogs de juristes appuient là ou cela fait mal" si vous voyez ce que je veux dire).

Verel donne des chiffres très intéressant sur le logement d'où il ressort entre autres que 1) il faut construire plus (c'est évident pour qui n'est ni journaliste ni politique) et 2) le nombre de logement vacant n'est pas si important qu'on le dit (ce qui m'a surpris)

Les politiques ne changent pas si ce n'était pas aussi attendu ce serait déprimant.